Définition de l’éthylotest anti-démarrage (EAD)

Qu’est-ce que l’éthylotest anti-démarrage ?

L’éthylotest anti-démarrage (EAD) est un instrument de mesure du taux d’alcool dans l’air expiré relié au démarreur du véhicule. Sa principale fonction est d’empêcher automatiquement la mise en marche du moteur lorsque le taux d’alcoolémie enregistré est supérieur à celui autorisé par la législation.

Créé pour limiter les risques d’accidents dus à la consommation d’alcool, ce dispositif est utilisé depuis plusieurs années aux Etats-Unis, au Canada, en Suède, en Finlande, aux Pays-Bas et en Autriche.

En France, tous les transports en commun (dont les autocars) doivent être équipés d’un EAD homologué. Un EAD peut également être installé sur un véhicule industriel dans le cas d’une démarche volontaire (l’installation ne nécessite pas d’agrément) ou être imposé sur véhicule de tourisme par décision de justice.

  • Ethylotest anti-démarrage pour bus et car Sesaly

Comment fonctionne le dispositif ?

L’éthylotest anti-démarrage est directement installé sur le circuit de démarrage du véhicule ; le dispositif bloque son fonctionnement mais ne peut pas couper le moteur en cours de route.

Le taux d’alcool contrôlé par l’EAD est paramétré au moment de l’installation du dispositif dans le véhicule ; il est fixé à 0,1mg/l ou 0,25mg/l d’air en fonction du permis (pour les dispositifs installés sur décision de justice), et 0,1mg/l pour les dispositifs destinés aux autocars.

À chaque démarrage, le conducteur est dans l’obligation de souffler dans l’éthylotest. Dans le cas des dispositifs installés après décision de justice, le conducteur dispose de 5 minutes pour démarrer le véhicule, puis un second souffle lui est demandé de manière aléatoire entre 5 et 30 minutes après le démarrage du véhicule – le fonctionnement des éthylotests pour autocars ne comprend pas de deuxième soufflé.

L’EAD Autowatch Sesaly

L’EAD Autowatch Sesaly est le premier éthylotest anti-démarrage homologué UTAC capable de décharger à distance les données par radio fréquences. Cet EAD vous permet de contrôler son bon usage, automatiquement, sans vous déplacer dans le véhicule : les données enregistrées sont stockées dans le VBS (système très simple d’installation) et non dans l’analyseur.

Placé dans le véhicule, le VBS envoie les données au PC via le Dongle, une clé USB à insérer dans l’ordinateur raccordé à votre réseau ou poste informatique local. Le contrôle des données est essentiel et indispensable.

Les avantages de l’EAD Autowatch :

  • Homologué UTAC et CENELEC 50436-2
  • Economique, efficace et rapide
  • Installation facile
  • Prestations de formations proposées par Sesaly sur la bonne utilisation des EAD à destination des utilisateurs et des exploitants de la flotte
  • Le logiciel d’exploitation des données est un véritable outil préventif, clair, intuitif et personnalisable.
  • Logiciel dédié au téléchargement des données des EAD sesaly

EAD : qui est concerné par son utilisation ?

 

Depuis le 1er septembre 2015 (ou le 1er septembre 2016 dans les départements et territoires d’Outre-Mer), tous les autocars affectés à un transport en commun de personnes sont dans l’obligation d’être équipés d’un EAD. Comme vu précédemment, le dispositif est différent du dispositif installé dans le cadre d’une décision judiciaire ou sur décision du préfet du département.

Installé dans le poste de conduite, il est relié au système de démarrage : si le taux d’alcool est inférieur à 0,1mg/l d’air expiré, le véhicule peut démarrer. Il se bloque dans le cas contraire.

Depuis la loi LOPPSI (2011), l’éthylotest peut également être rendu obligatoire par un juge dans le cadre d’une procédure pénale. Les conducteurs condamnés pour conduite en état d’ivresse peuvent être autorisés à conduire sous réserve d’installer un tel dispositif. La personne peut ainsi continuer à se déplacer et à aller travailler par exemple.

Depuis 2016, les commissions médicales administratives de certaines préfectures françaises sont également autorisées à délivrer à titre expérimental un permis de conduire provisoire si l’automobiliste fait installer un EAD et accepte un suivi médico-psychologique.