Quelle est la réglementation pour les gyrophares ?

En France, l’usage des gyrophares est réglementé et soumis à plusieurs homologations. Découvrez la réglementation concernant leur utilisation ainsi que les différentes homologations en vigueur

Gyrophares : que prévoit la réglementation ?

 

La réglementation pour les véhicules professionnels à progression lente

 

Les articles R313-28 du Code de la Route et l’arrêté du 06.02.1992 obligent les véhicules à progression lente de se munir de gyrophares de couleur orange – feux spéciaux rotatifs ou à éclats orange. Les véhicules concernés par la réglementation sont :

  • Les véhicules d’intervention, de travaux et de services, à l’arrêt ou en progression lente sur une chaussée ouverte à la circulation publique ou sur bande d’arrêt d’urgence ;
  • Les véhicules assurant la signalisation de chantiers ou de dangers temporaires.

Combien de gyrophares oranges pour un véhicule à progression lente ?

 

Le nombre de gyrophares de couleur orange est réglementé par l’arrêté du 4 juillet 1972.

  • si le véhicule est visible dans un rayon de 50 mètres : un ou deux feux doivent être apposés sur le véhicule ;
  • si le véhicule est non visible à cause d’un panneau ou d’un obstacle, il est obligatoire d’apposer :
  • un gyrophare à l’avant du véhicule
  • un gyrophare, ou deux feux clignotants à l’arrière du véhicule
  • maximum quatre feux tournants (rotatifs) ou clignotants (flash)
  • Gyrophare orange rotatif LED homologué R65 sesaly

La réglementation pour les véhicules prioritaires

 

Les articles R313-28 du Code de la Route classifient les véhicules prioritaires en deux catégories pour l’usage des gyrophares.

  • Les véhicules d’intérêt général prioritaire (catégorie A) : ces véhicules doivent être munis de feux rotatifs bleus. Il s’agit des véhicules des services de police, de gendarmerie, des douanes, de lutte contre l’incendie et d’intervention des unités mobiles hospitalières (SAMU ou SMUR).
  • Les véhicules d’intérêt général avec facilités de passage (catégorie B) : ces véhicules doivent être munis de feux flash bleus. Il s’agit notamment des ambulances du transport sanitaire, des véhicules d’intervention d’Electricité de France et de Gaz de France, du service de la surveillance de la SNCF, des transports de fonds de la Banque de France, des associations médicales concourant à la permanence des soins ou des véhicules de déneigement.

Combien de gyrophares bleus pour un véhicule prioritaire ?

Pour les véhicules de catégorie A, les dispositifs lumineux doivent être constitués de deux gyrophares bleus – feux individuels tournants fixes ou amovibles – ou d’une rampe spéciale de signalisation dans laquelle sont groupés des feux émettant une lumière bleue. Ces deux dispositifs doivent être visibles par un observateur situé à 50 mètres.

 

  • Si le dispositif est non visible à 50 mètres et 360 degrés : vous devez munir le véhicule d’un ou deux feux individuels supplémentaires (ou d’une rampe de signalisation).
  • S’il s’agit d’un véhicule de lutte contre l’incendie, vous devez compléter le dispositif par deux feux de pénétration (deux feux à éclat directionnel de couleur bleue) fixés à une hauteur maximale de 1,6 mètres par rapport au sol et orientés vers l’avant du véhicule.

Quelles sont les homologations relatives aux gyrophares ?

 

Pour être en règle, vos véhicules doivent être munis de gyrophares homologués : pour les gyrophares de couleur orange et bleue, ils sont dans l’obligation de respecter la directive européenne ECE-R65 et la directive TFSL pour être utilisés sur le réseau routier. Ces directives indiquent :

  • Les valeurs lumineuses ;
  • La répartition de lumière ;
  • Les exigences à respecter.

 

Tous les gyrophares (de différents coloris, et y compris ceux de couleur orange et bleue) utilisés sur le réseau routier doivent également respecter l’homologation ECE-R10 relative à la compatibilité électromagnétique. Celle-ci limite les émissions électromagnétiques et garanti une résistance suffisamment élevée pour ne pas perturber les autres appareils environnants.

Les véhicules autorisés à circuler sur le réseau aéroportuaire doivent quant à eux respecter la réglementation de l’OACI (Organisation de l’Aviation Civile Internationale) indiquant les valeurs de fréquence lumineuse à respecter.

Tous les gyrophares Sesaly sont homologués ECE-R65 et ECE-10. Nous proposons également certains modèles répondant à la réglementation de l’OACI.

  • Gyrophare bleu flash LED homologue R65 et OACI sesaly